TEMOIGNAGE : D’adjointe d’un magasin de chaussures à Moniteur Educateur

D’adjointe d’un magasin de chaussures à Moniteur Educateur en contrat d’apprentissage à 38 ans.

« Le Cap Emploi Flandres Littoral m’a ouvert des portes, ils m’ont permis de ne pas me « noyer », ils ont été à l’écoute, m’ont accompagné dans toutes les phases de ma reconversion, sans jamais me lâcher !! Aujourd’hui, je suis épanouie dans mon nouveau métier ! »

Mme D. a travaillé pendant 6 ans au poste de vendeuse en chaussures pour une grande enseigne jusqu’à ce qu’une maladie invalidante ne lui permette plus de porter des charges lourdes et de rester debout toute une journée.

Après un arrêt maladie de longue durée et sans possibilité de reclassement, Mme D. subi un licenciement pour inaptitude, pas simple d’accepter la double peine : handicap et licenciement.

Reçu par nos services dès 2017, notre conseiller parcours a accompagné Mme D. dans l’acception du handicap et la recherche d’une nouvelle voie professionnelle.

Le domaine administratif est retenu, il est compatible avec ses restrictions. Mme D. s’engage donc dans un parcours de formation car elle n’a pas les compétences requises pour répondre aux offres d’emploi. Remise à niveau bureautique, formation en anglais professionnel, avant de pouvoir intégrer un Titre Professionnel de secrétaire assistante de 8 mois.

Mme D. entre en formation, réalise les stages mais se rend compte que le métier ne lui correspond pas, toutefois elle n’abandonne pas et obtient le titre. Elle mène des recherches d’emploi où nous venons en appui, cependant c’est les métiers du social qui l’attirent vraiment.

Un RDV en tripartite lui est proposée, conseiller parcours, conseiller emploi et Mme D. Sa requête est entendue, plusieurs pistes sont envisagées pour valider son projet (pré-orientation, action courte agefiph..) et ensemble, ils décident de réaliser une immersion dans un Institut Médico Educatif (IME) en premier lieu.

Cette immersion fut une révélation pour les métiers du social, Mme D. s’oriente dans ce domaine.

Elle a l’opportunité de travailler sur un remplacement d’employée polyvalent dans l’IME. Cet emploi qui n’est pas compatible avec ses restrictions sur le long terme, lui permet toutefois de confirmer son projet.

Dans le même temps, une préparatoire au métier du social spécifique TH (OASIS) financée par le Conseil Départemental 62 s’ouvre.

Son conseiller parcours la positionne et Mme D. entre en formation. Elle réalise plusieurs stages et confirme sa volonté de se former au métier de moniteur éducateur.

Mme D. passe le concours d’entrée à l’école, se retrouve 1ère sur liste d’attente.

La formation de moniteur éducateur se réalisant également en alternance, nous la positionnons sur le dispositif 3APH (Prestation d’accompagnement vers l’alternance des Personnes Handicapées) pour sensibiliser les employeurs à l’opportunité et l’intérêt de recruter une personne handicapée.

Le chargé de mission 3APH informe en 1er lieu les employeurs où Mme D. a fait ses stages avec à l’appui un chiffrage précis des coûts et aides mobilisables.

Ces précisions retiennent l’attention du Directeur d’un établissement et service d’aide par le travail (ESAT) du Montreuillois.

Le chargé de mission 3APH a accompagné l’employeur dans la formalisation du contrat et Mme D. a signé son contrat d’apprentissage de moniteur éducateur pour 2 ans !

Son accompagnement dans l’emploi se poursuit pour sécuriser son intégration.

Partager cet article


Les partenariats